Une fille de 5 ans violée par son père à Kipé

Pourtant, selon le nouveau code pénal guinéen, l’article268 stipule que : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte ou surprise, constitue un viol. Le viol est puni de la réclusion criminelle à temps de 5 à 10 ans. Le viol est puni de la réclusion criminelle de 10 à 20 ans : Lorsqu’il a entrainé une mutilation ou une infirmité permanente ; lorsqu’il est commis sur un mineur de moins de 18 ans… »

Par ailleurs, selon une enquête menée par la coalition des femmes et filles de Guinée pour le dialogue, la consolidation de la paix et le développement (COFFIG/DCPD), le viol est devenu une préoccupation majeure. Selon cette enquête qui avait mobilisé 1200 femmes dans les 143 quartiers de Conakry, 552 cas de viol ont été commis en trois mois, (entre Aout et Octobre 2018). Et dans bien des cas, les mises en cause sont des proches, et les victimes sont pour la plupart des cas des mineures.

C’est le cas de ce père  de famille à Nongo qui a été surpris en flagrant délit de viol sur sa propre fille de 5 ans. L’affaire a été racontée à notre rédaction  par Djen Boiro de l’ONG «  mon enfant, ma vie »

Dans cette vidéo, Madame Sylla Djen Boire, l’une des responsables de l’ONG  « mon enfant ma vie », dont l’objectif est de lutter contre les violentes faites aux enfants et aux femmes raconte la triste histoire vécue par la petite fille de de 5 ans dans sa propre maison. Elle s’est exprimée ainsi : « Je devrais faire cette vidéo il y a de cela une semaine, mais je n’ai pas eu le courage de le faire… il y a quelques mois, deux ou trois mois, il y  espace Fm qui a parlé n d’une dame, c’est passé sur  les grandes gueules. Une dame dont les enfants étaient violés par leur propre père à Kipé. Ça fait un peu le buzz, mais comme en Guinée, on aime bien faire les buzz  deux trois jours et on parle plus… je vous raconte n’est pas de la fiction, c’est incroyable, mais ça se passe en Guinée quoi… la dame devrait avoir 42 ou 43 ans, elle a 5 ans et vit avec son mari il y a quelques années… il y a  4 mois, sa petite de cinq dormait au salon quand son papa lui a mis le doigt dans le vagin… la dame est partie à kankan et durant toute son absence, la fille se faisait violée. Le père a été trouvé en train de lécher sa propre fille de 5 ans dans son lit… ». Mais malgré les plaintes de la dame au niveau de la famille. Pour la famille de l’homme, c’est acte n’est rien d’autre que d’aider le mari à avoir de l’argent ou bien du prestige et non être pervers. C’est pour cela que la femme était interdite de raconter les faits

En plus de tout ça, l’homme en question passe tout son temps à maltraiter sa femme sans être inquiété. Mais selon nos sources, le Monsieur a été arrêté et incarcéré avant son jugement. En espérant que justice soit rendue à la dame et à ses enfants, plusieurs autres filles continuent de subir les atrocités de cette pratique qui devient de plus inquiétante. C’est pourquoi la présidente de COFFIG/ Matoto, madame Traoré lance un cri de cœur pour mettre fin à ces pratiques. Pour elle, si rien n’est fait d’ici peu, et à cette allure, toutes les filles de Guinée seront violées.

horizonguinee.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =