Contacter notre service commercial au +224 625 25 00 78.
Publicite

Publicite

« Kaba Diawara a dit des contrevérités sur mon enfant », dixit le père de Morlaye Sylla

0

Devant un parterre de journalistes ce mercredi à la fédération guinéenne de football, le sélectionneur du syli national de Guinée a dévoilé la liste des 23 joueurs qu’il a convoqués pour les éliminatoires de la CAN 2023 prévue en Côte d’ivoire.
Parmi ces sélectionnés, le public sportif a remarqué l’absence de plusieurs jeunes joueurs. Parmi eux, Morlaye Sylla, milieu du terrain du Horoya AC, club champion de Guinée.
Pour justifier cette absence remarquée, le coach de l’équipe guinéenne a confié à la presse que :  « Morlaye traverse un une période difficile par rapport à son contrat. Il hésite entre prolonger dans un club ou avoir un autre projet sportif. Donc, en parlant avec lui, on a décidé de le laisser un peu tranquille pour gérer ce virage qui, à mon sens et à son sens, est très important pour sa carrière ».

Joint dans la soirée par la rédaction d’avenirguinee.org, le père du joueur a balayé d’un revers de la main les propos de Kaba Diawara. Il a confié que ce sont des contrevérités qui ont été dites à la presse.
« Il a dit des contrevérités sur mon enfant. Mon fils Morlaye m’a tout expliqué. Quand Kaba Diawara a appelé mon fils, j’étais à côté. Ce qu’il a dit à la presse n’est pas la vérité. Un homme doit avoir peur de Dieu parce qu’on va tous mourir. On prie pour lui pour qu’il avance dans ce qu’il fait, mais on ne lui demande pas de mentir sur notre enfant. Quand moi je te demande en tant que joueur de faire le choix entre Abidjan (Côte d’ivoire) et l’Europe, où iras-tu ? Si tu poses cette question à un enfant, il te dit ‘’ tous les joueurs africains veulent jouer dans un bon club en Europe’’. Si toi tu modifies ce qu’il t’a dit, cela est effrayant », a-t-il indiqué avec un ton colérique.

Et de poursuivre, « Je demande à Dieu de juger entre lui (Kaba Diawara) et mon fils. Je ne vais pas le diffamer, ni lui souhaiter du mal mais, il n’a qu’à beaucoup se regarder, regarder Dieu et Morlaye. Il a joué pour la Guinée, personne n’a dit des contrevérités sur lui. Au nom de Dieu, il ment ».
Sur le choix de l’ex joueur du syli pour les éliminatoires, le père de Morlaye a dit reconnaître tout de même que chaque entraîneur à son joueur. Par conséquent, il lui souhaite bonne chance.
« Il a choisi les personnes qu’il veut, je n’ai rien contre cela. Je n’ai pas de rancune par rapport à cela parce que c’est son choix. Chaque entraîneur à son joueur, je ne vais pas le blâmer pour cela. Je prie Dieu qu’il gagne, mais il ne faut pas qu’il dise des contrevérités sur mon enfant », a-t-il conclu au bout du fil.

Alsény Sy Savané

avenirguinee.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies