Interdiction des spectacles : le cri du cœur de Moussa Mbaye

Depuis la tenue du match, ASK vs Horoya AC, le milieu culturel s’est réveillé pour dénoncer le favoritisme dans l’urgence sanitaire instaurée. A son tour, l’artiste chanteur Moussa Mbaye a lancé un cri du cœur à travers un post sur les réseaux sociaux. Dans son message, il a dénoncé les mots dont souffre sa corporation depuis l’arrivée de la pandémie, Covid-19.

Voici le message:

« Le 2 poids 2 mesures de nos décideurs

La culture guinéenne se meurt… Et pourtant ,

Transport en commun, marchés, commerces et centres d’affaires bondés de monde.
Match de foot avec grand public autorisé.
Prières du vendredi autorisées mais prières nocturnes interdites
Activités culturelles interdites mais Dr Sackoba fait la dédicace de son livre dans une salle bondée de monde, de membres du gouvernement et autres autorités du pays pendant ce temps Baptêmes, Mariages, obsèques, veilles funèbres et autres activités sociales interdits.

Les hommes et femmes du secteur culturel ne vivent que de leurs métiers.
Comme Dr Sackoba, les miniers, le Boutiquier, le transporteur, les marchés, les footballeurs, les sociétés de ce pays qui travaillent tous pour prospérer, les artistes, acteurs et entreprises culturelles ont besoin de travailler pour subvenir aux besoins de leurs familles, de leurs enfants. Au point mort depuis une année 2020 de COVID pendant le quel d’ailleurs nous avons cas même été en campagne avec des bains de foule pour plusieurs grandes élections précédée d’une année 2019 de hautes tensions et instabilités qui a agenouillé le monde culturel.
Cette troisième année 2021 et les décisions disparates prouvent à suffisance que les autorités de ce pays n’ont jamais compris la valeur de la culture pour une nation…
Même si on prend tous ça sur l’angle scientifique, n’est ce pas que tous les éléments sont réunis là pour une dégradation profonde de nos santés mentales? (Réduction des interactions sociales, baisse d’activité physique, augmentation du stress, ennui, frustration, perte de liberté…sont autant de causes potentiellement néfastes pour notre cerveau. Confiner la population pendant plusieurs semaines est en effet loin d’être anodin pour notre santé physique et mentale.)
Messieurs et mesdames les décideurs, la culture guinéenne se meurt et vous le regardez mourir de sa belle mort sans aucune mesure d’accompagnement que vous avez pourtant prises pour d’autres secteurs sûrement plus important à vos yeux…
Messieurs et mesdames les décideurs, nous ne nous sommes pas opposés aux multiples annulations et interdiction de nos activités parceque soucieux de la santé de notre peuple en cette période de crise mondiale mais vous nous montrez chaque jour et à chaque prises de décision que nous ne comptons pas. Et pourtant…

Moussa Mbaye
Père de famille
Artiste chanteur
Opérateur culturel
 » A posté Moussa Mbaye

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 4 =