Contacter notre service commercial au +224 625 25 00 78.
Publicite

Publicite

Bac 2022 Kipé : une candidate avoue que les gendarmes les obligent à enlever leurs caleçons pour les fouilles corporelles

0

Face à la fouille à l’entrée des centres d’examens, certaines candidates se disent victimes d’attouchement sexuel. Elles dénoncent des abus dont elles sont victimes pendant les fouilles. C’est le cas de cette démoiselle qui a contacté Kalenews sous anonymat.

Selon elle, la gendarme qui procède à la fouille au centre IP Kipé 2 les oblige à enlever leurs caleçons et introduit sa main dans leur partie intime.

« Nous sommes à la 4ème journée, depuis le premier jour nous les jeunes filles sont victimes des fouilles qui sont anormales. On nous humilie , nous n’avons pas le choix que d’accepter. La gendarme qui est à la porte où il y a des hommes nous dit d’enlever les jupes et enlever même nos caleçons et elle introduit sa main dans nos parties intimes que pour fouiller. Il y a d’autres candidates même mêmes qui pleurent.
Elle te dit: si tu ne fais pas, sors de la cour. Donc on est obligé de le faire. Dans la cour, même pas dans une pièce ou dans les douces pour nous accorder un minimum de respect, mais dans la cour. C’est ce qui nous fait vraiment mal dans le centre.
Je vous assure qu’il y a beaucoup de choses. Que tu sois mariée ou pas, on te fouille de la sorte. Avant hier il y a une policière qui s’est permis de fouiller un garçon, le gars a pleuré. Ce sont des attouchements sexuels », dénonce cette candidate.

« Nous dénonçons parce que nous ne voulons pas que la même chose se passe avec nos jeunes sœurs l’année prochaine« , dit-elle.

 

Lancinet Camara

www.kalenews.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies