A Dubreka, les abris d’animaux utilisés comme salles de classe

On a toujours pensé que cette pratique a pris fin avant l’indépendance. Une période à laquelle les élèves suivaient les cours sous les arbres à palabre. Et on est surpris aujourd’hui de voir un district de la Basse Côte vivre une telle réalité.

Selon nos confrères de BCMEDIA, dans un district de Dubreka, une préfecture située à 50 km de Conakry , l’ecole n’existe que par le nom. Les villageois utilisent les baraques couvertes de pailles pour permettre aux élèves de suivre les cours. Ces baraques servent de salles de classe.

Les habitants de ce district Wounnèyah  ont construit  des baraques à l’aide de planches et de bois ronds, la toiture couverte de pailles. Une fois la nuit tombée, les animaux errants utilisent les mêmes endroits pour leurs abris.

En ce qui concerne la scolarité, les parents se donnent la main pour payer un jeune volontaire qui est le seul enseignant de la localité.

Wonnèyah est un district de la commune rurale de Wassou qui manque d’infrastructures scolaires. Il n’est pas un coin isolé. Il est l’endroit qui laisse passer la route pour se rendre à Kaleta le grand barrage hydroélectrique.

Beaucoup n’en reviennent pas. Voir un district traversé par une route presque nationale souffrir de la sorte.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 × 5 =