Ce que compte faire Neymar pour quitter Paris

0
204

Le marché des transferts bouclé depuis ce mardi minuit, la presse catalane n’abandonne pas pour autant l’idée d’un retour de Neymar au Barça à l’été 2020. Un article du règlement de la FIFA sur le statut et le transfert des joueurs pourrait même donne l’opportunité à Neymar de résilier unilatéralement son contrat avec le club Parisien. Explications.

La fin d’un feuilleton éreintant et le début d’un nouveau,​ Neymar sera bel et bien un joueur parisien cette saison. Reste désormais à connaître les modalités de la réintégration de la star brésilienne dans une équipe désormais divisée par son sort. D’un côté, ses coéquipiers, qui n’ont jamais pris position publiquement dans les médias, de l’autre, les supporters parisiens, exténués par les caprices d’un enfant gâté.

Pour autant, la presse catalane n’a pas abandonné l’idée d’un retour de Neymar au ​FC Barcelone à l’été 2020. Et avant de dévoiler le prix d’une telle transaction, Sport s’est renseigné sur le principal coupable d’un tel échec. Désigné responsable à hauteur de 74% par les socios catalans, le club parisien n’a pas été épargné suite à sa stratégie défensive dans le dossier.

Recours à des moyens légaux

Pour Mundo Deportivo, l’approche est sensiblement différente et pourrait se jouer sur le terrain judiciaire. Selon le quotidien catalan, Neymar pourrait bénéficier de l’article 17 du règlement de la FIFA sur le statut et le transfert des joueurs. Cet article permet depuis 2001 à un joueur de résilier unilatéralement son contrat avec un club, même sans ce que cela justifié par un motif quelconque. Dans ce cas, le prix de la résiliation de contrat serait déterminé en premier lieu par la FIFA.

Les avocats de Neymar ont procédé à consultations pertinentes et l’ont estimé à environ 170 millions. Il existe des précédents sur lesquels les avocats de Neymar peuvent s’appuyer pour forcer un départ du club même en cas d’opposition du PSG. Les affaires « Webster » (2008) et « Matuzalem » (2009) sont les deux précédents qui fondent la jurisprudence sur lesquels se base le syndicat des joueurs de la FIFPRO.

Neymar remplira dès l’été prochain les conditions requises pour pouvoir effectuer cette résiliation sans que lui, ni le club qui l’engagera, ne soient menacés de sanctions. En effet, après trois saisons ou trois ans pour un joueur ayant signé son contrat avant 28 ans, le club en litige avec le joueur en question n’aurait plus son mot à dire. Si vous le signez lorsque vous avez plus de cet âge, la période protégée est réduite à deux saisons.

Une fois la résiliation du contrat communiquée au club, ce serait la chambre des litiges de la FIFA qui déterminerait le montant que Neymar devra verser au PSG. En fonction du montant de transfert initial, des années de contrat restantes, des frais facturés et de diverses variables, la FIFA déterminera le montant exact de sa résiliation. Les avocats brésiliens estiment qu’il sera d’environ 170 millions d’euros. Une somme largement dans les cordes des dirigeants barcelonais qui pourraient passer à l’offensive dans un an.

Josep Maria Bartomeu devrait notamment s’entretenir avec les socios blaugrana sur le cas Neymar lors de la traditionnelle assemblée de début de saison selon les derniers échos d’ASqui précise également que des retrouvailles sont prévues le 27 septembre prochain au tribunal entre le club et le joueur.

Pour rappel, les deux parties sont toujours en litige dans le cadre du non paiement d’une prime lors de sa prolongation avant le départ du joueur au​ PSG. Neymar réclame environ 26 millions d’euros à l’instar du Barça qui exige 75 millions d’euros au Brésilien pour ne pas avoir respecté les termes de son contrat.

Par  www.90min.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =