Kankan: Un imam dirige la prière en langue nationale

0
220

Cette histoire qui s’est passée depuis la nuit du destin lors des derniers jours du mois de Ramadan refait surface. Selon nos confrères de guinneeconstat.com, une réunion du conseil islamique de la préfecture s’est tenue à cette occasion ce dimanche 9 juin.

Dans la nuit de ‘’Laylatoul gadr’’ ou ‘’nuit du destin’’, un imam avait dirigé une prière en langue malinké qui est d’ailleurs la langue de la région. Depuis la réunion des responsables des membres du conseil islamique de la localité, l’affaire fait le tour des réseaux sociaux.

Cette action qui est une nouveauté dans cette contrée a été pratiquée par un chroniqueur qui est très connu. Selon guineeconstat.com, une réunion a eu lieu entre les chroniqueurs en Nko et ceux de la ligue islamique régionale. Finalement, l’imam qui est l’auteur de cet acte s’est rendu coupable. Et les chroniqueurs qui l’ont accompagné ont présenté leurs excuses.

 

Malgré cet acte de sagesse, le fautif, NANFO ISMAILA DIABY ne reconnaît pas l’interdiction des autorités islamiques. Il trouve que les arguments avancés par la ligue n’est pas fondé sur les hadiths du prophète (PSL) pour interdir cette pratique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 − 3 =